Astuces et conseils

Outils d’aide à la décision pour le choix d’une excellente thérapeute


Utiliser le RME-Guide

Le RME-Guide est le plus grand index en ligne pour les thérapeutes de médecine empirique qui ont reçu le label de qualité RME. Ce sceau de qualité vous aidera dans la recherche d’un spécialiste adéquat qui s’occupera de façon compétente de votre santé. Faites votre choix parmi une multitude de thérapeutes qualifié(e)s et 20 méthodes différentes.

Utilisez le RME-Guide lorsque vous souhaitez un traitement de médecine empirique et que

  • vous souhaitez trouver rapidement et simplement une ou un thérapeute près de chez vous dont vous pouvez compter sur la qualification et la compétence.
  • vous souhaitez vous informer sur une méthode de traitement thérapeutique spécifique.
  • vous souhaitez savoir si votre assureur reconnaît cette méthode.

Vous ne trouvez pas une personne spécifique dans le RME-Guide ?

Il y a les raisons suivantes à cela :

  • La thérapeute recherchée n’a pas de label de qualité RME. Le RME-Guide est un index exclusif dans lequel figurent uniquement les thérapeutes avec ce sceau de qualité.
  • Le thérapeute recherché a renoncé à l’inscription au RME-Guide. Car celle-ci est facultative, la ou le thérapeute doit activement opter pour celle-ci.

Choisir une thérapeute

Lors du choix d’une ou d’un thérapeute, l’on se fie volontiers à la recommandation de personnes que l’on connaît, car l’estimation d’une personne de confiance est une valeur d’expérience importante. Cependant, les gens sont différents et bien qu’un traitement soit efficace pour une personne, il se peut qu’il soit moins efficace pour une autre.

Le label de qualité RME apporte un autre point de vue : il est attribué selon une norme d’évaluation neutre et offre ainsi une aide à la décision objective pour le choix du thérapeute.

Des thérapeutes professionnels...

  • posent des questions sur les troubles, les antécédents médicaux et le diagnostic médical académique avant de commencer le traitement.
  • expliquent les possibilités et les limites, les risques et les effets secondaires du traitement.
  • fournissent des renseignements sur le plan de traitement, les coûts, les modes de paiement et les prestations d’assurance.
  • discutent avec le patient des objectifs et du déroulement du traitement.
  • répondent volontiers à toutes les questions – même si elles sont critiques.
  • traitent toujours les patients avec respect et dignité et respectent leurs droits.
  • établissent une documentation pour les patients que le patient peut consulter sur demande.
  • établissent une facture correcte, également pour la facturation avec l’assureur-maladie.
  • sont conscients des limites de leurs compétences professionnelles.
  • arrêtent le traitement s’il n’y a pas d’amélioration et, si nécessaire, transfèrent le patient à un collègue de médecine empirique ou à un médecin.
  • mettent fin au traitement, lorsque les objectifs ont été atteints.

Vous devriez vous méfier lorsque :

  • la ou le thérapeute sait immédiatement quels sont vos troubles, même sans vous avoir examiné ou interrogé.
  • vous vous sentez poussé à accepter un certain traitement.
  • la ou le thérapeute prétend que le traitement ne comporte aucun risque ou effet secondaire.
  • la thérapeute ou le thérapeute vous donne de faux espoirs pour une guérison parfaite ou complète.
  • la ou le thérapeute exploite votre relation de dépendance en tant que patiente, par exemple en nouant avec vous des relations de nature matérielle, émotionnelle ou sexuelle.
  • la ou le thérapeute s’exprime de façon négative sur la médecine académique ou d’autres méthodes de traitement thérapeutique. Ou elle exige que vous mettiez un terme à un traitement de médecine académique ou à ce que vous cessiez de prendre des médicaments prescrits par un médecin.
  • la ou le thérapeute déclare que vos troubles pourraient s’aggraver si vous ne suivez pas ses instructions.
  • votre traitement est constamment prolongé et que même des acomptes sont éventuellement demandés.
Dans la section de texte Limites du label de qualité, vous trouverez une liste avec des personnes de contact en cas de problèmes avec des thérapeutes.

Choisir une méthode

L’éventail des méthodes de traitement thérapeutique en médecine empirique est vaste. En plus des méthodes bien connues comme la médecine traditionnelle chinoise ou les massages, il existe aussi des méthodes moins connues comme la spiraldynamik et la thérapie avec le cheval.

La grande variété ne facilite pas la tâche, de trouver facilement en tant que profane, la méthode qui convient aux besoins personnels. Qu’est-ce que la thérapie craniosacrale ? Quel traitement m’attend lorsque je visite une homéopathe ? Dans le RME-Guide, vous trouverez des informations sur les méthodes de médecine empirique pour lesquelles il existe des thérapeutes certifié(e)s RME.

Autres sources d’information

  • Appelez un thérapeute qui offre la méthode de traitement thérapeutique souhaitée. Il vous renseignera très volontiers.
  • Recherchez l’association professionnelle de cette méthode sur Internet et adressez-y directement vos questions.
  • Parlez à votre doctoresse traitante des options de traitement en médecine empirique. Il se peut qu’elle connaisse des procédures qui accompagneraient bien le traitement de médecine académique nécessaire à effectuer.

Qui paie quoi ?

La visite chez un médecin est en règle générale couverte par l’assurance de base. Mais qui paie lorsque vous consultez une acupunctrice ou un ostéopathe ?

Médecine empirique - un domaine qui incombe à l’assurance complémentaire privée

Les traitements en médecine empirique dispensés par des thérapeutes non médecins sont uniquement remboursés par l’assureur maladie si vous avez conclu une assurance complémentaire correspondante.

Ces assurances complémentaires sont des contrats de droit privé. Ils sont soumis aux dispositions de la loi fédérale sur le contrat d’assurance, en abrégé LCA. Cela signifie que les assureurs sont largement libres de concevoir et de gérer des assurances complémentaires. Quelles méthodes de traitement thérapeutique sont remboursées, quels coûts sont couverts et quels thérapeutes sont accepté(e)s comme prestataires de services, varie d’un assureur et d’un contrat à l’autre. Il en va de même pour la prise en charge des coûts provenant du domaine de la promotion de la santé et de la prévention.

Veillez à bien lire les petits caractères

Lors du choix d’une assurance complémentaire pour les prestations de médecine empirique, il est recommandé de tenir compte des points suivants :

  • Pour quelles méthodes de traitement thérapeutique l’assureur couvre-t-il les frais ? De nombreux assureurs ont de telles listes sur leurs sites Internet. La Recherche de l’assureur dans le RME-Guide fournit également des indications.
  • Quelles restrictions s’appliquent aux prestataires de services ? Souvent, les assureurs remboursent uniquement des prestations de la part des thérapeutes qui remplissent de nombreux critères de qualité. Sachant que la plupart des assureurs suisses exige le label de qualité RME.
  • Dans quelle mesure les coûts sont-ils pris en charge ? Selon le contrat, l’assureur peut ne payer qu’une certaine proportion des coûts, jusqu’à une certaine limite ou pour un certain nombre de traitements.

En outre, les assureurs adaptent les listes des prestataires de services et des méthodes de traitement thérapeutique reconnus, même pour des contrats déjà existants. Par conséquent, il peut arriver que les coûts d’un traitement remboursé jusque-là ne soit plus couvert à une date ultérieure.

Il est donc impératif de clarifier – de préférence par écrit – avec votre assureur, si et dans quelle mesure les coûts seront pris en charge avant de commencer un traitement en médecine empirique.

Changer d’assurance complémentaire

Un changement de l’assurance complémentaire privée devrait être soigneusement envisagé. Il y a souvent des restrictions pour des malades chroniques ou des personnes âgées ou des « réserves » en cas de certaines maladies préexistantes. Cela signifie que les coûts de traitement peuvent alors être exclus du champ d’application de l’assurance.

Que paie l’assurance de base ?

Depuis 2017, l’assurance de base obligatoire prend en charge les coûts de ces méthodes :

  • acupuncture
  • pharmacopée de la médecine traditionnelle chinoise
  • médecine anthroposophique
  • homéopathie classique
  • phytothérapie

Les coûts sont uniquement remboursés par l’assurance de base au cas où le traitement a été effectué par un médecin avec un certificat de capacité. Le Registre des professions médicales et la Liste des médecins de la FMH vous informent qui possède un tel certificat.

Comme pour toutes les prestations de l’assurance de base, le suivant s’applique aussi ici : franchise et la quote-part incombent à la patiente ou au patient.